Publié le par & dans la catégorie Recherche.

Skybotix drone

Le Drone CoaX UAV Skybotix se présente sous forme d’un micro Hélicoptère autonome.

C’est un robot hélicoptère coaxial idéal pour la recherche et l’éducation.

Il équipé de deux moteurs brushless pour les rotors et de deux servomoteurs pour le pilotage.

Pour la communication, le Skybotix CoaX dispose d’un module de connexion Bluetooth et aussi d’un module optionnel WiFi. On peut le diriger avec une télécommande 2,4 GHz.

Ses applications sont vraiment multiples, c’est là que ca devient intéressant.

Au niveau professionnel, le Drone Skybotix peut être utilisé pour les patrouilles des douanes, la surveillance du trafic routier, la recherche de personnes lors de catastrophes naturelles et/ou incendies, avalanches etc.., la collecte d’informations pour la police, des cartographies, des photos aériennes, des inspections de ponts et de barrages.

Côté éducatif, on peut l’utiliser pour des Systèmes non-linéaires, de la navigation autonome, la théorie de l’estimation, du contrôle en temps réel, des analyses du domaine de fréquence, etc.

Il y a deux mois Helen Greiner, co-fondatrice de iRobot a gagné un contrat de plusieurs millions de dollars pour sa nouvelle société Cyphy Works afin de développer un nouveau type d’engin volant autonome capable d’inspecter des infrastructures, des ponts, etc..
Mais pourquoi développer un tel produit ? Cela n’a pas trop de sens car … RobotShop l’a déjà en vente !!

Skybotix Telecommande

Vidéo montrant le CoaX utilisant un capteur de souris optique :

Ici il évolue à une distance fixe d’un mur, permettant aux deux personnes de se l’échanger comme au tennis de table :

2 Réponses à “Skybotix CoaX Mini-Hélicoptère Drone Autonome”

  1. MBIYA KANYINDA

    je me suis interesse de cette techonologie car je compte commande un micro helicoptere par ordinateur en utilisant un langage de programmation (clips) que faire pour le sumulle?

  2. Lama

    Bonjour,
    Je doute qu’un hélico coaxial de 34cm de rotor(ici un walkera modifié) puisse voler dehors, au dessus de routes ou de zones accidentées. Ces birotors coaxiaux ne supportent pas plus de 3-5km/h de vent…et ce ne sont pas les équipements électroniques ajoutés dessus qui vont améliorer la chose puisque quoiqu’ils ordonnent de faire à la mécanique(servos puis plateau cyclique), cette dernière n’offre pas assez de débattement pour contrer un vent.

    Bien amicalement

Laisser une réponse

  • (ne sera pas publié)